Insee > Une croissance démographique qui ralentit sauf dans les intercommunalités les plus peuplées | Observer les Pays de la Loire | Scoop.it

Si 80 % des intercommunalités des Pays de la Loire gagnent des habitants entre 2011 et 2016, elles sont toutefois moins nombreuses que sur la période quinquennale précédente. Le rythme de croissance démographique ralentit pour une très large majorité d’entre elles. De nombreuses intercommunalités situées en Mayenne, dans la Sarthe et à l’est de la Vendée perdent désormais des habitants chaque année. A contrario, la croissance se renforce au sein de la métropole nantaise et des communautés urbaines d’Angers et du Mans. Elle se stabilise dans la communauté urbaine d’Alençon. La dynamique démographique reste soutenue dans les communautés d’agglomération du littoral mais ralentit modérément pour les autres. Les phénomènes de périurbanisation décélèrent.